Les limites du corps

Limites tangibles

Nous définissons notre vie à partir des limites corporelles. La perception envers notre corps crée celle que nous avons de l’univers, tangible.

Tout ce ce nous touchons est tangible, ce que l’on voit est défini comme réel. Tout notre espace nous semble défini et palpable.

Plus petit que soi

L'énergie au plus petit
L’infiniment petit

Et si, nous retournions à la base même de la vie. Encore bien plus petit que l’on pense, l’atome. Notre corps est constitué d’atomes, comme la table ou la chaise. Non seulement, sommes nous un amas d’atomes interagissant entre eux mais aussi tel un univers particulier pour chacun de nos corps.

L’univers est, elle aussi, constituée d’atome. Pourtant, lorsqu’on regarde le ciel, il est abstrait, on peut respirer l’air mais on ne la voit pas à l’oeil nu. On n’y voit pas de limite au ciel, l’espace contenant les astres, constellations, systèmes solaires.

Pourquoi alors une limite corporelle ?

Si nous sommes aussi constitués d’atomes, pourquoi aurions-nous cette limite corporelle qu’on imagine ? Plutôt qu’on voit. Et si, notre être était plus grand, plus infini que nous l’imaginons ?

On dit souvent que notre âme habite notre corps. Je ne crois pas que notre corps ait la capacité à contenir complètement notre âme, elle est infinie, sans limite. Notre corps fait partie de notre âme sur cette terre, dans cette vie.

Si notre conscience/âme/être était en fait, aussi, infini ?

Aucune limite

ouverture sans limite
S’ouvrir sans limite

Si notre être est infini, fait partie même de l’univers, imaginez que nous puissions interagir avec les atomes de cet univers ? Imaginez les possibilités qui s’offriraient à nous avec cette ouverture vers l’infini ?

Qu’est-ce qui nous empêche d’être totalement soi et infini ?

Nos barrières, nos limites, nos croyances, ce que nous acquérons depuis notre enfance comme étant vrai, réel, tangible.

Découvrir la clé avec Access Bars®

Depuis que je suis toute petite, je m’imagine éblouir de l’intérieur et éclairer le monde de bonté, de joie. Et si, pendant ces instants, j’ai vraiment éclairé ce monde ?

Et si, on se permettait, aujourd’hui, d’y croire. Croire que nous pouvons modifier l’énergie autour de nous pour rendre un monde meilleur ? Et si, croire en l’énergie, l’univers commencerait à travailler avec nous, pour nous ?

N’est-ce pas un point de vue intéressant ?

Renée

Autres lectures suggérées : access Bars®